Frédérique Drolet

  Soprano 

Originaire de l’Outaouais (Québec), la soprano à « l’ardente présence scénique et la voix de pur cristal » Frédérique Drolet fait ses débuts à l’Opéra de Montréal en 2011 dans le rôle de Barbarina (Le nozze di Figaro) et y revient en 2013 pour assurer la doublure d’Adèle (La Chauve-souris) et incarner Poussette (Manon). De septembre 2011 à mai 2014, elle est stagiaire à l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal, l’un des tremplins canadiens les plus importants pour les jeunes chanteurs d'opéra de la relève. On loue à la fois ses talents de comédienne dans le rôle de Gretel, qu'elle incarne à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, et l'agilité de sa voix de colorature dans Rossini et ses Muses, spectacle original présenté en tournée au Québec en 2012. La jeune soprano est dans son élément à l'opérette : sa diction impeccable et son jeu théâtral sont remarqués alors qu'elle interprète avec brio le rôle titre dans Véronique à l'Opéra Bouffe du Québec en 2016.  

Carnaval Petite Italie

Frédérique est lauréate des Jeunes ambassadeurs lyriques (2014 et 2017), du prix Jeune talent ISDAT du Concours international de la Mélodie française de Toulouse (2013) et du 2e prix au Brian Law Opera Competition (2013).

Elle est également récipiendaire de plusieurs bourses : celle d'Entrepreneuriat de l'Association des diplômés de HEC Montréal (2017), de l'Opéra de Montréal (2014), de la Fondation Jacques Lareau (2013), la bourse Hélène-Fortin de l'Académie de musique et de danse du Domaine Forget (2010), ainsi que de la bourse d'excellence Hydro-Québec (2010). 

Fière partisane de la démocratisation de l’art lyrique et de l’éducation auprès de tous les publics, Frédérique est artiste pédagogue à l'Opéra de Montréal et participe à l’élaboration de nombreux projets artistiques pour les écoles et pour des groupes à besoins spécifiques (Hôpital Ste-Justine, École orale de Montréal pour les sourds, CoOpéra, etc.).

Depuis 2018, elle est également artiste médiatrice pour la série Art adapté à la Place des Arts, chef de file en matière de médiation culturelle et de recherche sur le potentiel éducatif des arts.

Convaincue que l'accessibilité de l'opéra passe aussi par le jeu théâtral et le contact avec le public, elle se perfectionne en Commedia dell'arte (Théâtre Tout-à-Trac), ainsi qu'en jeu et écriture comique (École nationale de l'humour) et met sur pied des spectacles originaux.

Depuis sa création, son spectacle pour enfants, ZoOpéra, a été présenté notamment à l’Hôpital Ste-Justine (2016), à la Bibliothèque nationale de Montréal (2017), à la Place des Arts (2019 et 2021), au Festival d'opéra de Québec (2019) et à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts (2021).

On a pu la voir dans le rôle d'Arsena dans Le Baron Tzigane de J. Strauss à l’Opéra bouffe du Québec (2017). En mars 2018, elle a été chanteuse/danseuse pour le spectacle Fin de Série de la Compagnie Manon Fait de la Danse, présenté dans les Maisons de la Culture de Montréal et elle s'est envolée vers la Provence en juillet 2018 pour y présenter plusieurs récitals, dont son récital-exposition Impressions végétales en compagnie de l'artiste textile Solange Bellemare.

Lors de la saison 2018-2019, elle est chanteuse invitée pour la série Parlons Opéra de l’Opéra de Montréal. Elle est également soliste avec l’Orchestre de Longueuil et l’Orchestre Symphonique des Jeunes de Montréal

 

Depuis 2020, la soprano sillonne les rues avec son ukulélé pour livrer des chansons à domicile, principalement grâce à Poterie Opéra, qu’elle a co-créé avec sa sœur la céramiste Marie-Pierre Drolet, et aux Mini-opéras santé mis sur pied par Mécénat Musica durant la pandémie de Covid-19.

En 2017, Frédérique fonde sa compagnie de production Opéra à la Carte, qui vise à faire de « l’opéra de proximité » et explorer l’interdisciplinarité du chant lyrique. Grâce à ce véhicule de créativité, elle élabore toutes sortes de projets : de l’opéra en québécois (L’opéra Cabane à sucre, 2018), des activités pour les tout-petits et leurs familles (Festival Les Petits Bonheurs, 2019), un mariage entre chant lyrique et Flamenco (Flamenco et Gelato, 2019), un spectacle sur mesure alliant conte, chant folklorique et opéra (Choeur de loups, Parc Oméga, 2019). La tête bouillonnante d’idées, la soprano et gestionnaire est toujours à élaborer de nouveaux partenariats qui ouvrent de nouvelles possibilités pour son art.

_MG_7435.JPG